topblog Ivoire blogs

01/10/2010

YEB: NO KIDDING

 

NO KiDDING !

 

Malheur à ceux (woe to those) qui veulent se marier sans regarder de plus près (scrutinize) toutes les conditions.

J’ai une amie qui m’a rapporté que lors de sa dot (dowry), son fiancé a subi toutes les épreuves possibles.

Suivez bien :

1- Fournir des pagnes, de la boisson, de l’argent – bon ça ce n’est pas le plus grave, ils y étaient préparés


2- Ensuite, il devait prouver qu’il connaissait parfaitement sa promise.

Pour le vérifier : 5 filles ont été totalement recouvertes d’un drap.

Le prétendant doit découvrir seulement en regardant, laquelle était sa fiancée (his fiancée_ c’est de l’anglais et non une erreur). Un plus pour pimenter l’épreuve : on a interchangé les sandales des filles pour tromper la vigilance du prétendant.

Il a formulé toutes les prières, mais à la fin (eventually) il a pu la retrouver.


3- Tout à coup, après avoir tout réussi et sur le point du départ (upon departure), un parent de la mariée exige une autre preuve d’amour : il fallait fournir 3000 francs cfa en pièces de 5 fcfa,

No kidding !

(sans blague !)

Ça fait des siècles qu’il ne voit plus de pièces de 10 f, pour parler de la pièce de 5f.

J’espère que le mariage de MTN et Telecel en 2005 n’ a pas été aussi pénible.

 

 

TS

24/09/2010

YEB: A FRIEND IN NEED IS A FRIEND INDEED

 

A FRIEND IN NEED IS A FRIEND

INDEED

 

Entre 2002 et 2005 nous sommes en crise et toutes les entreprises se délocalisent (relocate) sous l’effet de la peur

 

Pendant ce temps (Meanwhile)

MTN arrive en Cote d’Ivoire contre toutes attentes et s’installe dès novembre 2005 .

 

Pourquoi donc ?

(why then ?)

Eh bien parce que EUX, ils connaissent bien les mots nouveaux pour nous comme

bombes, kalach, obus, mines antipersonnelles, MI24, drone, etc

- à cause de l'Apartheid.

 

 

Comme quoi, ILS ont une bonne expérience professionnelle de

Guerre-Business

pour dire à la Cote-d’Ivoire :

A FRIEND IN NEED IS A FRIEND

INDEED

 

 

 

Très Littéralement Traduit:

un ami en cas de besoin est un ami en effet

 

Autrement dit  :

C’est dans le malheur qu’on reconnaît

ses vrais amis

 

 

 

ts

 

 


17/09/2010

YEB: UP FOR ANYTHING

 

UP FOR ANYTHING


J’ai passé  toute ma journée de mardi à la

Compagnie d’electricité.


Ah quelle galère !


J’ai dû faire une file d’attente (I had to queue) interminable pour pouvoir enfin (eventually) payer la facture (the bill).

Mais quand après 4 heures d’attente j’étais à deux doigts de la délivrance, j’entendis cette mauvaise nouvelle :


 

 

Vu Que Le Délai Est Passé, Chacun Doit Payer Sa Facture Dans Son Quartier.

 


Et Quoique Je voulus que le miracle se produisît à tout prix, la mention « Deux Plateaux » figurant sur ma facture ne s’est pas changée en « Cocody ».


En désespoir de cause (out of desperation), je me décide à partir, et après un long périple,

je trouve finalement mon salut, tenez-vous bien :

à l’agence (branch) déserte de la 8ème tranche.



A MTN on aurait dit de moi :



“That guy was definitely UP FOR ANYTHING


(Décidément, ce gars-là était prêt à tout !)

 

Bon Week-end chers internautes


 

TS