topblog Ivoire blogs

05/10/2009

CHANGEZ VOS PENSEES

Le changement commencera par moi, samedi 3 octobre 2009

FOCUS: Philippe ATTEY, Directeur Général de la SOTRA


 

En Côte d’Ivoire, une société fait honneur aux ivoiriens. Il s’agit de la Société des transports d’Abidjan. Aujourd’hui, comme dans la plupart des grandes villes du monde, les bus qui circulent dans la ville d’Abidjan sont neufs. La Sotra en effet a acheté des bus TATA, en Inde ; puis des bus Mercedes fabriqués par la société iranienne Iran Khodro. Ces acquisitions ont permis de renouveler les vieux bus Renault, achetés en seconde main et à des prix exorbitants.

En outre on a pu remarquer une décision de génie prise par le haut management de la Sotra,

lors de la frénésie qui s’était emparée du secteur économique et social, à l’annonce de la première flambée des prix du carburant à la pompe.  En effet, au lieu de faire bondir le prix du ticket du bus, comme cela se voyait dans le secteur du transport et de tous les autres secteurs, la Sotra assume de stabiliser le prix du ticket à 200 fcfa, sur toutes les lignes, provoquant la satisfaction générale de la population.


 

 

La Sotra a réussi bon nombre de challenges qui l’ont mise en position de leadership à bien des égards. Elle est la première société d’Etat à avoir réussi à faire entrer de l’argent dans ses caisses en faisant appel à l’épargne publique, par le mécanisme des OBLIGATIONS. Aujourd’hui, après avoir réalisé bon nombre de réussites, la Sotra se présente comme l’une des entreprises les plus prisées des demandeurs d’emploi à cause des nombreux avantages sociaux et du régime des salaires pratiqué au sein de cette société. La Sotra continue sa chevauchée avec son projet de créer des voitures ivoiriennes sous la marque ARTOS. Ce rêve est-il réalisable ? Sans doute, puisqu’en ce moment même, les ateliers centraux de la Sotra (ses Usines) sont en train de fabriquer des bus pour la Société des transports du Gabon. Ce contrat avec le Gabon est un indicateur que la marque ivoirienne ARTOS roulera bientôt dans les rues de libreville. Tous ces indices nous permettent de reconnaître que la Sotra est un exemple de réussite depuis l’année 2000.

A cette date, les indicateurs de la société étaient au rouge. Le solde du bilan de la Sotra était négatif depuis plusieurs années. Les bus étaient abîmés, désolés et dépassés. Les employés commençaient à percevoir difficilement leur salaire, et la plus haute autorité de l’Etat ivoirien avait décidé qu’une bonne partie du personnel serait renvoyé, pour réduire les charges de l’Entreprise. En gros, la Sotra, n’arrivait pas à se dégager de la malédiction qui la frappait depuis des années. C’était la descente aux enfers, jusqu’à l’arrivée d’un homme : M. ATTEY Philippe qui s’est engagé à penser autrement.

En 2000, le Chef de l’Etat ivoirien fait appel à M. Attey Philipe, il lui demande de prendre la tête de la Sotra, avec pour mot d’ordre de faire ce qui était, à première vue, la seule solution pour sauver l’Entreprise, c’est-à-dire, effectuer un licenciement important au sein du personnel. Curieusement, cette pensée n’arrive pas à trouver son chemin dans le cœur de l’hôte du Président ; M. Attey a une autre idée. Il estime :

1-la Sotra ayant le monopole sur son segment, il est inadmissible qu’elle ne puisse pas être rentable

2-le potentiel développé par la Sotra au fil des années constitue un facteur clé de succès indéniable en faveur de la Société

3-Il est inacceptable de mettre autant de chefs de famille au chômage, une solution autre doit alors être envisagée.

Animé par cette pensée différente, M. Attey Philipe demande au Chef de l’Etat de lui accorder de commanditer un audit de la Sotra. Bien que cette mesure demandée par le manager paraisse superflue, le Chef de l’Etat donne son accord. Plus tard, Le C E aura le verdict du manager qui lui dit en substance : « M. le Président, nous n’allons pas licencier le personnel. Mais si nous suivons le plan de redressement que je vais vous soumettre, nous pouvons même embaucher du personnel. »

A l’heure actuelle grâce à la pensée différente de cet homme, la Sotra qui avait été donnée  pour morte continue d’embaucher chaque année du personnel, les conditions de travail y sont optimales, les réussites s’y multiplient à l’envie. Les succès de la Sotra sont tels que des spécialistes de transport européens ont commencé à venir sur les bords de la lagune ébrié pour s’inspirer du modèle Sotra.

« Si tu penses comme tout le monde, ce qui arrive à tout le monde t’arrivera ; mais si tu changes ta manière de penser, il t’arrivera ce qui n’arrive pas à tout le monde ».


Commentaires

Merci de nous permettre de prendre la mesure de nos grands Leaders Ivoiriens.

Merci et Félicitations à Initiativ' Jeunes 2009, Emerg'Lead!

TS

Écrit par : TS | 05/10/2009

Merci de nous avoir permi de partager l'expérience de cet grand homme de transport qui fait la fièrté de notre pays en ce moment.

Il a osé et il a reçu, c'est un bon exemple à suivre car c'est un homme qui a du carisme.

Félicitations à Initiativ Jeunes 2009 et surtout un gros coucou à Mr stéphane TCHRIFFO pour sa brillante intervention le Samedi 03/10/2009 à Yopougon.

QUE DIEU BENISSE AUX INITIATEURS DU GROUPE EMERG'LEAD

Écrit par : BAI GBEULI ARSENE | 06/10/2009

Merci pour vos félicitations et encouragements,
Merci à nos conférenciers et partenaires,
Merci à nos courageux participants

Ensemble nous l'avons rêvé,
Ensemble nous le réaliserons!

MK

Écrit par : MK | 06/10/2009

Félicit&tion au DG de la sotra pour son génie managérial. Au lieu de licencer du personnel et leur verser des droits vous avez préférer ivestir les droits à verser en cas de licencement pour assurer le plein emploi et même devoir recruter c'est ingénieux et aujourd'hui les resultats sont là. C'est ce que j'appelle le génie managérial

f
Félicitation M. le DG

Écrit par : Meledje Mel Metche Innocent | 17/12/2009

Les commentaires sont fermés.